DisCamino en quelques mots

_MG_1840

Genèse du projet DisCamino

DisCamino remonte à août 2009. Gerardo, un garçon sourd et aveugle de Vigo, en Galice, fait alors son premier Chemin de Compostelle en pédalant sur un tricycle tandem d’origine hollandaise qui répond au nom de Copilot. Une âme charitable en a fait don pour qu’il puisse réaliser son rêve.

Arrivés place de l’Obradoiro à Saint-Jacques-de-Compostelle, ceux qui avons accompagné ce pèlerin-aventurier plein d’enthousiasme dans cette entreprise, nous nous félicitons alors d’être parvenus au bout du chemin sans encombre. Gerardo, lui, prononce ces quelques mots qui allaient profondément nous marquer : « Javier, cherche d’autres personnes qui ont des difficultés comme moi pour pouvoir faire le Chemin pendant de nombreuses années ».

DisCamino venait de naître.

mapa

LOGO DISCAMINObajaDisCamino en quelques mots

DisCamino est devenu notre outil pour faire que toute personne en situation de handicap puisse profiter, comme n’importe quel autre pèlerin, de tout ce qu’un pèlerinage peut offrir.

Mais DisCamino, cela va bien au-delà du parcours en lui-même. C’est d’abord la préparation physique et mentale nécessaire pour relever ce défi. C’est aussi l’esprit d’équipe qui naît des prouesses partagées et l’élan de joie et d’espoir que ressent quiconque s’implique dans une cause qui doit changer sa vie et lui donner du sens. C’est encore le quotidien des nombreuses personnes qui, même sans pouvoir jamais pédaler, ont besoin de quelque chose ou de quelqu’un pour les aider ou les accompagner dans leur chemin de vie.

Le désordre des sens

En 2012, Javier Luque et son fils Antonio, atteint de paralysie cérébrale, ont parcouru le Chemin de Compostelle en tricycle, depuis Roncevaux. Un documentaire retrace leur aventure.

Le documentaire « El desorden de los sentidos » (Le désordre des sens) nous entraîne dans un voyage à la découverte de nos cinq sens pour nous montrer l’univers d’Antonio et de Gerardo, deux jeunes handicapés qui relèvent le défi de parcourir le Camino francés à vélo. Aidés de proches et d’amis, tous deux montrent que le véritable chemin se poursuit au-delà de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Ce voyage nous fait découvrir de nouvelles formes de perception aux côtés d’Antonio et de Gerardo, qui nous servent de guides lors de leur pèlerinage à vélo.

https://sshj.in/public/slot-deposit-dana/https://mbmscience.com/public/slot88/situs slot gacorhttps://peshawarhighcourt.gov.pk/slot-gacor/https://www.doutoresdoexcel.com.br/-/slot-gacor/https://mccm.ptcer.pl/slot-demo/https://academconsult.ru/slot-gacor/https://nje.org.na/slot-deposit-dana/https://journals.tma.uz/slot-gacor/https://muru.com.co/slot-deposit-pulsa/https://coresdaterra.com.br/slot-gacor/https://sasurie.com/slot-gacor/https://thejrns.org/slot-gacor/http://a0729171.xsph.ru/https://zombiigrice.com/slot-gacor/https://ijohmn.com/public/slot-gacor/https://www.kuhoo.com/wp-content/uploads/slot-deposit-dana/http://clc.cet.edu/judi-bola/https://www.ijmaberjournal.org/slot-gacor/https://ijorces.org/slot-gacor/https://virtusclean.com/slot-online/https://modernacademy-journal.synceg.net/slot-gacor/https://artescienza.org/wp-content/uploads/slot-gacor/https://journal.icter.org/public/slot-gacor/https://rumosdainformacao.ivc.br/5unsur3/https://dailyexpresstop.com/https://livepublicnews.com/http://bkpsdm.pringsewukab.go.id/slot-online/